Les vélos à assistance électrique: votre santé vous dit merci.

Les ventes de vélos à assistance électrique (VAE) explosent littéralement depuis ces quelques dernières années. Ce nouveau moyen de transport à la mode trouve petit à petit sa place dans le quotidien de cyclistes, un peu plus nombreux chaque jour, et les effets positifs sur la santé sont plus que remarquables. Tant les médecins que les nouveaux utilisateurs s'accordent à le dire: pédaler en VAE est excellent pour maintenir sa condition physique, peu importe son degré d’entraînement.

Des moteurs à puissance modulable

Le plus grand avantage des VAE réside dans la puissance modulable des moteurs : chaque cycliste est désormais à même de prendre les pédales en adaptant l’intensité de l’assistance électrique à ses capacités physiques. Les utilisateurs n'étant pas en excellente forme physique pourraient par exemple nécessiter l'assistance électrique en pente montante, et ainsi diminuer drastiquement l'effort à fournir. De ce fait, tout problème de santé lié à un effort trop important se voit réduit à néant : les articulations sont sollicitées sans pour autant être mises à rude épreuve et ne subissent aucun choc qu'une autre activité physique pourrait facilement infliger.

Au-delà de cette absence de risques liés à un effort trop important, pratiquer cette activité physique est aussi bénéfique pour le cœur et les poumons… Mais pas seulement. La médecine actuelle apporte également de nouveaux faits réellement encourageants: pédaler diminue de 25% la probabilité du cancer du sein et du côlon, tandis qu'une étude très prometteuse sur la prostate est en cours.

Si le VAE maintient ses utilisateurs en bonne forme, il est aussi bénéfique pour la santé des autres usagers.

Si un seul vélo à assistance électrique est favorable à la bonne santé de son utilisateur, nul ne peut cacher qu'une utilisation à grande échelle ne peut qu'améliorer la santé de la population. Comment ? Simplement par le fait qu'un VAE n'émet ni particules fines, ni gaz à effets de serre.

En sachant que la vitesse moyenne de ce nouveau moyen de locomotion est d'à peu près 25km/h, de petits trajets tels que se rendre au travail ou se rendre chez des amis deviennent réalisables sans voiture. L’utilisation collective des VAE aurait donc pour effet de réduire le nombre de voitures présentes sur les routes, et par conséquent l’émission de gaz et particules nocives.